interview

Interview avec Jaune : Le rythme comme principal moyen d’expression  

Jean Thevenin appelé « Jaune » est un artiste qui a choisi comme principal moyen d’expression le rythme. Il écrit et chante en anglais et en français, et sa voix nous fait littéralement planer dans les rêves. Entraînant, et nostalgique, son album est une véritable boîte à rythme qui nous emporte dans nos plus lointains souvenirs. Pour le découvrir, on vous fait tout de suite écouter son titre « Procession ».

Quel est ton parcours, comment la passion pour la musique est t’elle venue à toi ?

J’ai commencé la musique par la batterie quand j’étais adolescent. Je prenais des cours avec des batteurs de jazz qui m’ont transmis une grande passion pour cet instrument. À cette époque je passais tous mes week-end à travailler la technique instrumentale (j’habitais à la campagne, il n’y avait pas beaucoup de distractions) et souvent quand j’avais fini mes exercices j’aimais improviser des rythmes en chantonnant des bribes de mélodie. Mes goûts musicaux étaient concentrés sur le jazz et les musiques électroniques, car j’écoutais avant tout la dimension rythmique dans un morceau de musique. Quand je suis arrivé à Paris à 18 ans le hasard des rencontres m’a fait rencontrer plutôt des musiciens pop, qui m’ont fait découvrir l’aspect mélodique des choses, j’ai joué de la batterie dans pas mal de groupes avec des musiciens très inspirants comme Olivier Marguerit, Axel Krygier, Tahiti Boy, Petit Fantôme, Mehdi Zannad, Toy Fight, François and the Atlas Mountains, Melody’s Echo Chamber, Soko, Cocosuma, Robin Leduc… En tournée il m’arrivait d’enregistrer des bribes de morceaux sur garage band dans des chambres d’hôtel, et au bout d’un moment je me suis enfin décidé à sortir quelques morceaux.

Vu que tu fais de la scène, pourrais-tu nous dire quel est ton plus grand souvenir de cette expérience ?

J’ai eu la chance de faire la première partie de Dan Deacon à l’iBoat, une super salle à Bordeaux. J’avais énormément le trac, j’ai beaucoup écouté ses disques – « Bromst » notamment – et j’étais vraiment excité à l’idée d’ouvrir pour lui. A la fin de la soirée il m’a dit qu’il avait bien aimé mon concert et m’a proposé qu’on échange nos disques respectifs. Bon je n’avais sorti aucun disque mais j’étais ravi. Et puis il m’a filé un t-shirt du coup !

Concernant ton dernier EP, quel ressenti tu essaies de nous faire passer ?

J’ai essayé sur ces premiers morceaux de faire quelque chose de léger et aquatique. Si après avoir écouté le disque l’auditeur peut avoir envie d’aller à la piscine par exemple ça me plairait.

Des chanteurs/artistes ont t’ils influencé ton travail ? 

Oui certainement, ce n’est jamais totalement conscient mais je sais que j’ai été marqué par Françoiz Breut, Panda Bear, Atlas Sound, Arlt, Boards of Canada, Juana Molina, Julio Cortazar, Fernando Pessoa, Max Roach, Orouni, et des danseurs comme Tristan Ihne, Alice Martins, Laure Lescofi.

Quelles sont tes sources d’inspirations dans la vie de tout les jours ?

Je parlais juste avant des danseurs qui sont souvent très inspirants pour des musiciens – un de mes premiers profs de batterie me disait que la batterie c’est de la danse exprimée de manière sonore. Mais j’aime beaucoup le théâtre également, j’ai eu la chance de travailler avec des acteurs exceptionnels et très inspirants : Louis Arène, Sophie Botte, Lionel Lingelser, Olivia Dalric, François Praud, Alexandre Ethève, Victoire du Bois. Sur scène ces gens là envoient une telle énergie que ça donne envie de faire beaucoup de choses.

Aurais-tu un conseil à donner pour tous ceux qui souhaitent se lancer dans la musique ?

Je ne pense pas être arrivé à un degré de maturité suffisant pour prodiguer quelques bons conseils d’ancien, mais je dirais assez naïvement qu’il faut n’avoir aucune certitude et se montrer curieux, écouter les résonances que font naître la contemplation du monde. Chaque rencontre, chaque événement même banals à première vue peut créer des « harmoniques », déclencher des pensées fugitives qu’on peut tenter de fixer.

Un grand merci à Jaune de nous avoir accordé cette interview ! 

Photo de couverture : Facebook @Jaunemusic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s